Ma première expérience de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle offre, entre autres, l’opportunité unique de se libérer en douceur et de façon ludique de la peur.

Avec un jeu (en hauteur) de la réalité virtuelle, j’ai pu faire une expérience intense. Constater à quel point mon cerveau me trompe et triomphe sur la rationalité ! Je savais qu’il n’y avait aucun danger et pourtant j’ai eu peur ! Vraiment très peur !

Transportée dans une nacelle à mille mètres au dessus du sol, je me sens (presque) complètement paralysée par le vertige! Je suis invitée à avancer sur un ponton frêle où se posent des oiseaux. La scène est très réaliste.

Evidemment, je sais bien que ce n’est pas la réalité. Mes amis sont à mes côtés. On rit. J’ai beau savoir qu’il n’y a aucun danger, être entourée et savoir où je me trouve (dans une salle de jeu en parfaite sécurité), l’angoisse est bien présente. Mes jambes se dérobent et mon coeur bat fort. Je ferme les yeux et tente de ne pas regarder vers le bas!

Une voix (dans le jeu) me dit d’avancer sur le ponton et de me jeter dans le vide. J’avance en accrochant du regard une espèce de soucoupe volante féérique dans le ciel. Et je finis par me lancer dans le vide les yeux fermés. Je sais ce n’est pas du jeu. J’aurais dû garder les yeux ouverts et affronter ma peur! Mais bon! Nul n’est parfait! Ce sera pour la prochaine fois…

Conclusion : je ne suis pas le maître de mon propre esprit. C’est mon cerveau reptilien qui commande !

Si le sujet vous intéresse, rejoignez notre groupe Facebook « Thérapie par réalité virtuelle«