Trois façons de gérer le doute

  1. Apprendre à vivre avec
  2. Voir les côtés positifs de l’auto questionnement anxieux (Penser à Raspoutine!)
  3. Lâcher prise

Vivre avec :

L’on ne commande pas nos émotions, notre façon unique de réagir aux événements de la vie. Si certains ont une confiance absolue en eux, d’autres doutent, se questionnent, s’auto-vigilent, se demandent sans cesse s’ils ont bien fait. Une des clés pour mieux gérer nos émotions, c’est d’abord de les accueillir.

La psychothérapie et la méditation de pleine conscience sont des moyens de mieux vivre avec ce qui est.

Penser à Raspoutine !

Raspoutine, grand mystique et guérisseur Russe ayant vécu à l’époque des Tsars, était un homme hors du commun. Une force de la nature. Grand amoureux des femmes. Doué d’une empathie exceptionnelle. On le décrit souvent comme étant dénué de peurs.

Persuadé de ses dons de guérisseur, il a connu un succès grandissant, particulièrement auprès des femmes. Il en venu à subjuguer la Tsarine elle-même et à se rendre indispensable au couple royal. Convaincu d’être en contact direct avec Dieu, il a traité leur unique fils hémophile par (croyaient-ils tous) la grâce divine.

Avoir la confiance de Raspoutine est-ce souhaitable ? Si une haute estime de soi apporte des bénéfices (réinsuffler l’espoir au couple royal, favoriser la guérison grâce à l’effet placebo, protéger du sentiment pénible d’incertitude…), elle aveugle dangereusement et peut virer au délire. L’homme concourt aussi à mener le couple royal à sa perte. Il s’immisce dans la politique alors que ce n’est pas son domaine de compétences et  pousse le Tsar à prendre des décisions toutes plus catastrophiques les unes que les autres. Tous finissent assassinés.

La foi est souvent aveugle. Se surestimer est aussi une forme de mauvaise estime de soi.

Lâcher prise :

Bien faire et être aimé sont des préoccupations humaines essentielles et unanimement partagées. Néanmoins, on peut lâcher prise, accepter d’être imparfait et de ne pas être aimé par tous.

L’hypnose thérapeutique est un moyen d’apprendre à lâcher prise.